Garantir l’accès à un logement abordable et décent pour chaque foyer, nous allons faire en sorte que ce ne soit plus un voeu pieux, mais une ambition réaliste.
Voilà ce que nous, nous allons faire maintenant :

Améliorer les conditions de logement et la mixité sociale, c’est obligatoire.

En Jacca et Pelvoux concentrent plus de 80% de logements sociaux. Au-delà de 30% de logements sociaux par quartier, nous allons lancer une rénovation, en concertation avec les populations concernées.

Rendre transparente l’attribution des logements sociaux.

D’abord en définissant une grille de lecture claire pour tout le monde, avec des règles d’éligibilité bien établies, solides. Ensuite garantir que les dossiers de candidatures seront anonymes. Ainsi les commissions d’attribution ne pourront pas être soupçonnées de partialité.

Ouvrir les portes de Colomiers à de nouveaux bailleurs sociaux.

Aujourd’hui, Altéal (ex Colomiers-habitat) gère 100% du parc de logement social dans Colomiers. Cette situation de monopole est inadmissible. La concurrence doit pouvoir s’exercer pour inciter à changer des pratiques sclérosées.

Soutenir les programmes de rénovation à haute efficacité énergétique, accompagner en particulier les ménages en situation de précarité énergétique

Adapter une partie du parc immobilier existant en logements spécifiques (jeunes, étudiants, personnes âgées) au sein des mêmes constructions ; ceci afin de préserver la mixité sociale, celle qui prévaut depuis des siècles.
C’est le meilleur moyen d’empêcher les multiples communautarismes qui affaiblissent la cohésion de la société.

Accompagner toutes les expériences de colocations et d’habitats inter-générationnels

Aider les créations de copropriétés coopératives, accompagner et former les copropriétaires de ces logements

Accroître le nombre de logements mis à disposition des familles monoparentales (20% à Colomiers), avec des modes de garde adaptés

Instaurer un tarif social de l’eau, avec interdiction totale des coupures d’eau

Renégocier à la baisse tous les tarifs du gaz et de l’électricité en groupant les achats au niveau de la commune.

Proposer une complémentaire santé municipale de qualité, à un tarif 60% moins cher pour des prestations équivalentes.

Accompagner l’achèvement de la Maison de la santé avec présence d’urgentistes.